©rincapsy2019
  • Facebook - Grey Circle

Lien et dopamine

 

 « On ne guérit pas tout seul » est une affirmation d'Alexandre Jollien à laquelle je crois.

 

Les liens aux autres, à de vraies amitiés, aident à retrouver des liens familiaux parfois déçus. 

Le lien à un thérapeute ou un guide spirituel, permet d’ouvrir notre pensée, de nous nourrir et de nous  laisser porter. Cela peut être aussi des rencontres qui nous rechargent en énergie vitale, sans que mots soient dits. Le lien n'implique pas forcement un état de dépendance, il est un facteur d'ouverture, de socialisation.

 

Des études ont montré, que les personnes qui ont un réseau social solide, gèrent mieux leur dépression. Prendre soin des autres irait aussi dans ce sens.

Les relations pourraient influencer notre taux de dopamine, ce neurotransmetteur qui peut favoriser par son déficit certaines maladies comme la dépression, les addictions.

 

Je lisais également un article qui montre que le taux de dopamine est plus élevé chez les nourrissons qui sont le plus synchronisés à leur maman. L’attention portée au bébé, la qualité des soins, le nursing sont des facteurs qui vont favoriser son développement psychologique. 

 

Alors laissons nous  chouchouter quand notre ciel vire au gris, chouchoutons nos amis et câlinons nos enfants sans limite!!!

                  

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

RECENT POSTS
Please reload

SEARCH BY TAGS
Please reload

ARCHIVE
Please reload