©rincapsy2019
  • Facebook - Grey Circle
Notice du blog

 

 

Il y a 2600 ans le Bouddha s’est posé la question de "comment s’épargner la douleur de ce monde?"

La réponse est "en vivant dans l’ici et maintenant" 

 

Au travers de ces lignes, je souhaite partager mon cheminement. Ce que j’ai mis en place pour répondre, à des moments de ma vie ou celle de mes patients, à cette même question: comment vivre au mieux avec nos souffrances? 

Ce cheminement s’est fait par étapes, grâce à des rencontres humaines, livresques, des rencontres avec la vie et aussi l'écoute de l'expérience de mes patients. 

Des abandons de croyances et de certitudes.

Ce cheminement vous le retrouverez façon "pèle mêle" dans mon blog.

  

 

Le mot révélation prend tout son sens; étymologiquement ce mot signifie « l’action de découvrir, de révéler, de faire connaitre ce qui est caché ».

 

 

Ma première rencontre et "révélation" a été de lire  Eckart Tolle "le pouvoir du moment présent " 

Psychologue d'orientation analytique, ma vision de la psychologie a commencé à évoluer vers ce que l'on nomme la 3 ème vague des thérapies comportementales.

 

Grâce à ce livre, j'ai pris conscience que cette petite voix qui parle en permanence dans ma tête est comme une maladie. Cette pensée compulsive qui ne s'arrête  jamais, qui m'épuise. Et le plus souvent,  je m' identifie à ces pensées. Ces pensées qui sont porteuses de jugements, d'étiquettes, d'interprétations. J'ai compris que ces pensées ne sont pas moi, que je ne dois plus croire tout ce que je pense. 

 

Le premier travail a donc été de défusionner d’avec mes pensées. Faire un pas en arrière pour me séparer ou me détacher de mes pensées et images mentales, aussi souvent que je le peux. 

C’est à dire qu'au lieu d’être engloutie et parfois malmenée par mes pensées, je me place en observatrice. Je les nomme, car le but n’est pas de les fuir, et je les regarde passer comme les nuages filent dans le ciel. ( j’aime beaucoup cette métaphore )

Je deviens spectatrice de mon mental. Mental qui est le fruit d’une éducation, d’un inconscient collectif, d’une société exigeante. Mental qui est la scène d'émotions contradictoires et hautes en couleurs dans une même journée! C’est un grand scénariste!!!!

 

Ma deuxième révélation est la méditation de pleine conscience. C'est la suite logique de « mon programme » de défusion!!

La méditation est un mot qui peut être connoté et qui m'a longtemps fait fuir. C’est aussi à "la mode" mais la démarche ne peut être là.

J’ai fait 2 années de formation en sophrologie. Je n’ai pas continué car je trouvais les relaxations longues et essentiellement axées sur le corps. Je n’ai pu les intégrer à ma vie d’hyperactive!! 

 

La méditation de pleine conscience est un art de vivre. C’ est ce qui m’a accrochée!

 

Ce qui m’a plu c’est qu’il y a:

 

La méditation formelle : c’est les temps de pause où pendant 10/20 ou 30 mn, mon attention est prolongée.

La méditation informelle : c’est cultiver mon attention consciente sur les choses et moments dans mon quotidien. Je bois mon thé en pleine conscience, je prends ma douche ou me lave les dents en pleine conscience et ça change tout 😉

 

Cette application dans mon quotidien a rendu les choses possibles, alors que je pensais être toujours en manque de temps. 

Méditer en pleine conscience c’est comme sortir de l’espace temps. Le temps n’est plus une question car je suis dans le présent.

 

L’intégrer à ma vie a été comme un jeu au début, aujourd’hui ces rendez vous quotidiens sont un vrai plaisir. 

 

 

Ces étapes m'ont permis de me rapprocher de mon enfant intérieur. Cette petite Carine dont j'ai beaucoup raconté l'histoire pendant ma psychanalyse. Je suis allée à sa rencontre. Je l'écoute au travers de mes émotions, je l' entends et la console et j'apprends à l'aimer. L'aimer, car je suis la seule personne qui pourra l'aimer autant.    

 

J'ai réfléchi à qui je suis vraiment et je me suis questionnée sur mes valeurs. Qu’est ce que j’attends de ma vie? Qu’est ce qui a de l’importance à mes yeux? Quelles actions, je veux mener pour y arriver? Quels sont les centres d’intérêt qui m’animent, me nourrissent? 

Les méditations nous connectent à notre moi profond et nous aident à amorcer des réponses..

 

Je m’attache à des rituels quotidiens et hebdomadaires pour me canaliser. Notre mode de vie nous déborde parfois,  nous épuise et l'on peut partir dans tous les sens! Certains rituels permettent de s'ancrer.

Je me nourris de guides spirituels et intellectuels. Je  lis autant que je peux. J’écoute des conférences ou des interviews. Je continue à me former avec passion.

 

J'aime fleurir mon quotidien de petits plaisirs. Je m’entoure de jolis objets; je suis sensible aux lieux. 

 

Je suis entourée d’amis. Je crois sincèrement que le lien aux autres permet de se "reconstruire". Le lien simple et sans calculs.

Les amis peuvent être une nouvelle famille. Nous partageons des moments joyeux (et tristes parfois) autour d’un bon repas, d’une sortie, d’un appel. Nous rions beaucoup. L'humour a une grande importance pour prendre de la distance avec soi même.

 

Je fais du sport de façon régulière en salle ou en pleine air. J'ai commencé la marche nordique. Je découvre des lieux incroyables. Marcher au petit matin au bord de l’océan est une chance inouïe.

Tout ceci bien sur demande une discipline, rien n'est magique ou miraculeux. Je dis toujours que c'est un chemin car rien n'est linéaire. Cela demande de cultiver notre sens de l'effort pour récolter les bénéfices. Chacun doit trouver son équilibre et ce qui lui conviendra le mieux; inventer sa recette avec ses ingrédients.

C'est pour cela que je pratique aujourd'hui une psychologie intégrative; qui s'adapte à chaque patient en fonction de chaque besoin et demande.

Je terminerai avec ces mots d'Alexandre Jollien:

  

 "On parle beaucoup de l'estime de soi, je parlerai plutôt de la confiance, avoir confiance en la vie, c'est une ouverture du coeur. La gratitude ouvre la voie à la confiance. Un bon repas, une amitié, la chance d'être en vie, d'avoir des enfants...tout cela nous ouvre et nous rend confiant" 

Avertissement aux lecteurs

 

 

Chers lecteurs, 😉

Il n’y a pas de miracles ni de solutions miracles.

Le chemin est long et sans doute jamais terminé. C’est l’aventure d’une vie d’ Homme!! 

Il y aura des jours de ciel gris, des jours de ciel bleu, des jours avec des petits et des gros nuages et des jours d’orage et de grand beau temps. Et parfois même, dans une journée, le ciel changera plusieurs fois.

Ne plus lutter, c’est lâcher ses symptômes…

Ne plus se focaliser et tenter de trouver des solutions, c’est laisser de la place pour autre chose. 

La régularité est devenue mon amie. Je médite un peu chaque jour plutôt que beaucoup le week end et rien la semaine. 

La persévérance est mon alliée; elle permet d’ancrer les changements au quotidien.

J’essaye de ne pas me fixer d’objectifs trop élevés, ni même d’objectifs du tout 😉. 

Je stoppe ma petite voix qui me dit «  ta médiation était ratée aujourd’hui, tu as mal fait, tu n’y arriveras pas, c’était pas assez long » 

Il n’ y a pas de façon d'être ou de faire à apprendre. Mais au contraire, désapprendre ce qui nous empêche de vivre simplement. 

Ce déconditionnement est un exercice de tous les jours, de tous les instants. Mais quel plaisir!

Votre chemin est unique.

Bon voyage au fil de ce blog!!

-----------------

Carine Simonet est propriétaire des droits de propriété intellectuelle ou détient les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site rincapsy.com, notamment les contenus textes, images, graphismes, logo. Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de : Carine Simonet.
Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque des éléments qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.